Message de Mylène

Je me présente brièvement avant de vous expliquer pourquoi le projet d’écriture collaborative Les Amplificateurs m’emballe autant. Mon roman Philippe H. ou la Malencontre paru chez Québec Amérique en 2015 a été finaliste pour le festival du Premier roman de Chambéry. J’ai aussi signé la nouvelle érotique « Toute une femme », parue dans le recueil Travaux manuels (QA, 2016) dirigé par Stéphane Dompierre. La même maison d’édition vient de publier Noir sur blanc, un guide d’improvisations littéraires susceptible de plaire tant aux néophytes qu’aux auteurs aguerris. Mon deuxième roman Philippe H. dans l’angle mort sera en librairie à compter de mars 2017. Nouvellement candidate au doctorat en Création littéraire à l’UQAR, je me consacre à plein temps à mes projets d’écriture ainsi qu’à l’enseignement de la création littéraire. Je m’intéresse tout particulièrement aux figures de l’écrivain qui, dans certains romans d’artistes, donnent à penser les enjeux liés à la création. Ma participation au projet Les Amplificateurs s’inscrit dans ma démarche artistique en me permettant de diffuser mes écrits non seulement comme produit fini, mais en tant processus. Écrire en écho avec les auteurs Anick Fortin et Pierre Labrie alimente mon écriture d’une manière paradoxale et génératrice de poésie. En effet, l’écriture de groupe déstabilise et ancre, ce qui crée un mouvement de balancier vertigineux et absolument grisant.

- Mylène

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez-nous un commentaire !