Superbe journée pour (avancer?) à tâtons

ATTENTION! Je me branche toute la journée sur le document "On avance à tâtons, mais on avance", mais sache que j'ai une tonne de lectures à faire pour l'université donc à intervalles plus ou moins réguliers, mon curseur va disparaitre et réapparaitre. Donc là, je vais m'asseoir et me replonger dans un essai de René Lapierre jusqu'à 9 heures environ. Mon truc : activer une minuterie pour m'obliger à demeurer concentrée sur une seule tâche durant une heure. Je ne bougerai pas de mon livre d'ici la cloche. Oups! Mon premier café est prêt, attends une seconde.

OK, me revoilà. Bon. Hum... C'est bon, du café!

Donc, où en étais-je. Ah, oui! Après ma lecture de Lapierre (sur l'oeuvre d'Hubert Aquin), je vais écrire (un brin ou une méchante marée, on verra ça sur le document "On avance à tâtons..."), peut-être un petit jogging, certainement une collation (mes bonbons préférés ont été distribués:(), revenir au doc, lire un texte de Pamuk, oublier de mettre la minuterie, me garocher partout pour que les idées circulent dans le corps (et ainsi éviter, peut-être, ma vilaine Angoisse), me faire assaillir par des idées, des images, des troupeaux de phrases (là, ça se pourrait que je trébuche sur la brassée de serviettes qu'il va bien falloir mettre dans la laveuse, mais vu que je l'ai dit, probablement que ça n'arrivera pas, je vais plutôt m'éclater un genou en montant l'escalier en courant, ou glisser sur le plancher mouillé (oups, faut faire une double parenthèse ici, si je veux évoquer le plancher dû pour une moppe, mais heureusement, c'est pas un détail important, donc rature)). 

Finalement, je crois que ça va être une superbe journée pour (avancer?) à tâtons.

- Mylène


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez-nous un commentaire !